Explications du médecin esthétique

La pratique de la médecine esthétique n’étant pas réglementée, tout médecin (généraliste, dermatologue, chirurgien, ORL, ophtalmologue, gynécologue,…) peut décider de proposer de tels soins.

Le savoir-faire et l’expérience du praticien sont des points fondamentaux à prendre en compte. Les produits utilisés sont rarement en cause en cas d’échec. Un même produit utilisé par deux médecins différents peut cependant donner deux résultats différents.

Le choix du “bon” médecin est donc une préoccupation de première importance.  Il est également important d’être honnête et transparent avec le médecin choisi pour limiter toute complication ultérieure.

Les étapes de la sélection

1. La première étape consiste à trouver des médecins pratiquant la médecine esthétique dans une zone géographique donnée. De tels praticiens ne se trouvent pas facilement mais il y en a peut-être près de chez vous.

Les sites Centres Médecine Esthétique, Injections anti-rides et Centres Epilation Laser vous aident à localiser facilement des médecins spécialisés en esthétique. Les professionnels inscrits sur ces sites s’engagent notamment à posséder une réelle expertise dans les actes esthétiques qu’ils proposent et à utiliser des produits fiables, validés et efficaces dans leur pratique quotidienne.

2. La deuxième étape consiste à rechercher les premières informations sur les médecins présélectionnés :

  • Diplômes obtenus, formations spécialisées suivies et nombre d’années d’expérience
  • Nombre d’actes esthétiques proposés : un médecin ne peut posséder la même expertise pour chaque acte s’il propose de nombreux types de traitements
  • Nombre de journées que le médecin consacre chaque semaine à la médecine esthétique : les résultats des techniques sont souvent liés à l’expérience du praticien
  • Réputation du praticien

Ces informations, tout comme des témoignages de patients, peuvent être trouvées sur internet, mais vous pouvez aussi tirer profit des recommandations de vos connaissances (bouche à oreille), de votre médecin généraliste ou de votre dermatologue, si celui-ci ne pratique pas la médecine esthétique. N’hésitez pas à croiser toutes les informations recueillies avant de prendre une décision.

En consultant la base de données publique Transparence – Santé, vous pouvez découvrir les liens éventuels existant entre un médecin et ses fournisseurs (notamment les laboratoires) : accords de prestations (“conventions”) et avantages en nature ou en espèces reçus sans contrepartie.

3. Lors de la troisième étape, le patient rencontre le ou les médecins qu’il a choisis pour des compléments d’informations.

Les caractéristiques du bon médecin

Outre ses qualifications, un bon médecin doit être à l’écoute, poser les bonnes questions sur les attentes des patients et les actes esthétiques déjà pratiqués. Il doit bien expliquer que tout traitement présente des aléas et il ne doit pas pousser à la consommation. Si la demande esthétique est d’ordre psychologique, le médecin doit faire comprendre au patient que l’acte souhaité doit s’inscrire dans une prise en charge plus globale afin de limiter les déceptions après l’intervention.  Un médecin responsable peut être amené à refuser une intervention qu’il juge inadéquate ou irréalisable.

Au cours du premier rendez-vous, le médecin doit être transparent. Il ne doit pas effectuer d’acte, mais doit répondre clairement à toutes vos questions et détailler ou montrer :

  • les techniques qu’il pratique (en précisant le nombre de ces actes qu’il réalise chaque année)
  • les avantages et inconvénients des diverses techniques (notamment les effets indésirables)
  • les techniques alternatives si une technique précise est demandée
  • la ou les techniques qui conviendrait/aient le mieux dans votre cas
  • des photos avant-après de ses propres patients (patients ayant des caractéristiques proches des vôtres)
  • les suites et le suivi post-intervention
  • la gestion des éventuelles insatisfactions de patients après intervention
  • les prix des prestations esthétiques proposées.

Un devis détaillé doit être fourni si le coût du traitement est supérieur à 300 €. Le patient dispose alors légalement de 15 jours de réflexion.

Le premier rendez-vous est l’occasion de se faire une idée plus précise des compétences du médecin, ainsi que de sa pédagogie. Il doit vous inspirer confiance et vous devez avoir un bon “feeling”. Sinon, n’insistez pas.

Vous pouvez aussi vous faire accompagner par un ami ou un membre de votre famille. Cela vous permettra de comparer vos points de vue, avant de prendre votre décision.

Un bon médecin est soucieux de l’accueil de ses patients et prend soin de sa salle d’attente. La pièce doit être propre et agréable, les sièges en nombre suffisant et confortables, les journaux à disposition récents. Les murs ne doivent pas avoir un aspect négligé. L’insonorisation des locaux doit être adéquate.

Enfin, il peut être pratique de choisir un professionnel pas trop loin de chez soi pour s’assurer de la facilité du suivi.

Faut-il utiliser le prix des traitements comme critère de sélection ?

La médecine esthétique est une prestation chère et non vitale, mais il ne faut pas se fier qu’aux prix dans le choix d’un médecin ou d’un centre.

De bas tarifs sont suspects et peuvent être le signe d’une sous-activité. Renseignez-vous sur la raison de ces “petits prix”. A l’opposé, des tarifs élevés ne garantissent aucunement de bons résultats.

Il faut donc trouver le centre qui propose le « juste prix ». Chaque intervention est particulière et nécessite un devis spécifique, qui est généralement gratuit. Demandez donc en à plusieurs professionnels, mais ne choisissez pas forcément le moins cher. Il vaut mieux payer 50-100 € de plus et se faire traiter par le professionnel avec lequel on est le plus en confiance.

Sélection de professionnels