La médecine esthétique, appelée aussi médecine morphologique et anti-âge, a connu au cours de ces dernières années de véritables avancées, tant médicales que scientifiques. Elle a pour objectifs d’améliorer l’apparence physique

Epilation définitive des jambes

de personnes de tout âge sans passer par la chirurgie, de corriger des imperfections cutanées et de diminuer/retarder les effets de l’âge. Elle permet de “bien vieillir”, d’éliminer des complexes physiques, de restaurer une bonne image de soi-même, d’apporter du bien-être et une meilleure confiance en soi.

La médecine esthétique n’est pas une spécialité médicale (comme la dermatologie par exemple), mais une spécialisation. Tout médecin peut se former en esthétique et exercer cette discipline à temps plein ou à temps partiel.

Les divers traitements de médecine esthétique

La médecine esthétique regroupe un ensemble d’actes médicaux qui font souvent appel à du matériel nécessitant des investissements financiers importants, comme les lasers, les appareils à radiofréquence ou à ultrasons. Les principaux soins de médecine esthétique et les techniques associées sont les suivants :

1. Epilations définitives

Photo-épilation (laser, lumière pulsée)

– Epilation électrique (électrocoagulation, électrolyse)

2. Traitement des rides

Injections anti-rides                                  – Mésothérapie/mésolift

– Laser non ablatif                                       – Peelings chimiques

– Radiofréquence                                        – Laser ablatif

– Lipofilling (injection de graisse)             – Micro-needling

– LED                                                             – Fils crantés

– Injections d’extraits plaquettaires (PRP)

3. Remodelage corporel / Amincissement

Cryolipolyse                                               – Liposuccion

Ultrasons focalisés (HIFU)                        – Lipofilling/lipostructure

– Lipocavitation                                            – Lipolyse laser

– Lipomassages automatisés

4. Amélioration du teint et de texture de la peau

– Photo-rajeunissement                               – Peelings

– Micro-needling                                            – Mésothérapie

– Dermabrasion                                             – Injections d’extraits plaquettaires (PRP)

5. Traitements anti-cellulite

– Ultrasons/lipocavitation                            – Laser froid/LED

– Mésothérapie                                             – Lipomassages automatisés

– Radiofréquence                                          – Infrarouges

– Ondes acoustiques

6. Traitement du relâchement cutané

– Radiofréquence                                          – Carboxythérapie

– Ultrasons                                                     – Fils tenseurs

– Laser

7. Traitement des cicatrices et vergetures

– Laser                                                           – LED

– Peelings                                                      – Carboxythérapie

– Radiofréquence

8.Traitement de la chute de cheveux

– Injections d’extraits plaquettaires (PRP)

– LED

– Greffe de cheveux ou d’implants capillaires

9. Autres traitements esthétiques

– Elimination des taches pigmentaires brunes ou rouges au laser ou à la lumière pulsée

– Traitements des lésions vasculaires au laser ou à la lumière pulsée

– Détatouage laser

Les traitements les plus réalisés sont, par ordre décroissant d’importance, les injections d’acide hyaluronique (comblement de rides), les injections de toxine botulique (Botox), l’épilation laser, les peelings, la mésothérapie (notamment le mésolift) et l’élimination des lésions et taches vasculaires. Plusieurs séances sont souvent nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant.

Des informations complémentaires sur les divers traitements de médecine esthétique sont disponibles dans le Lexique de médecine esthétique.

 


Vous recherchez un médecin pour un soin esthétique ? Cliquez sur “Recherche de médecins esthétiques.


 

Quelles sont les suites d’un traitement ?

La médecine esthétique est un ensemble de techniques “douces” car non invasives pour la majorité.

Les effets indésirables (sensation de chaleur, rougeurs, petites douleurs localisées, oedèmes…), pendant et après le traitement, sont limités et disparaissent généralement rapidement.

Les suites du traitement sont donc légères (sauf avec les lasers ablatifs et les peelings profonds). La plupart du temps, vous pourrez reprendre une activité normale immédiatement après le traitement.

Quels médecins pratiquent la médecine esthétique ?

Ce sont le plus souvent des médecins généralistes spécialisés, des dermatologues ou des chirurgiens. Mais on peut aussi trouver des angiologues, des ophtalmologues, des ORL, ou même des gynécologues.

Pour le choix des médecins esthétiques, vous pouvez vous aider des témoignages de patients postés sur internet ou de patients que vous connaissez personnellement.

Combien coûte un soin esthétique fait par un médecin ?

Etablissement du devis par le médecinLes tarifs des prestations de médecine esthétique sont libres. Chaque docteur détermine donc les prix qu’il souhaite pour les actes de médecine esthétique qu’il pratique. La seule possibilité pour faire baisser un prix est de demander un devis à plusieurs médecins.

Les patients esthétiques sont des consommateurs de soins, et non des malades. La médecine esthétique est ainsi une médecine de confort non remboursée par la Sécurité Sociale dans la majorité des cas.

Quelle est la différence entre médecine esthétique et chirurgie esthétique ?

La médecine esthétique est réalisée par un médecin dans son cabinet, dans un centre médical spécialisé ou en clinique esthétique. Les traitements comprennent souvent une série de séances pour arriver au résultat escompté. Les suites sont généralement légères.

La chirurgie esthétique est réalisée dans un bloc opératoire et requiert souvent une hospitalisation et une anesthésie générale. Les résultats sont souvent atteints après une seule intervention chirurgicale, mais les suites (douleurs, ecchymoses, œdèmes,….) sont bien plus lourdes que dans le cas de la médecine esthétique. La période d’éviction socio-professionnelle est ainsi plus longue.