Des prix de traitement libres 

Chaque médecin détermine librement les prix des diverses prestations de médecine esthétique qu’il propose. Les tarifs varient donc d’un établissement à l’autre.

La consultation préalable à toute intervention esthétique est gratuite ou payante selon le choix du professionnel.

Les prix sont souvent affichés en salle d’attente et sont quelquefois indiqués sur le site internet des médecins ou des centres esthétiques.

Les prix moyens

Le prix d’un traitement est en fonction de l’importance du traitement à réaliser et de la taille des zones à traiter, donc du temps passé ou de la nature et de la quantité de produit à utiliser.

A titre indicatif, des prix moyens sont fournis pour les deux traitements esthétiques les plus populaires en France sur les pages Prix des injections anti-rides et Prix des épilations définitives.

 


Vous recherchez un médecin pour un soin esthétique ?

Cliquez sur “Recherche de médecins pour un traitement esthétique


 

Les traitements esthétiques sont soumis à TVA et ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Dans de rares cas (réduction de certaines cicatrices, par exemple), un soin esthétique peut être considéré comme un acte thérapeutique et être remboursé.

Enfin, en France, les médecins réalisant moins d’un certain chiffre d’affaires annuel en actes esthétiques sont dispensés de TVA et ne la facturent donc pas à leurs patients. Les tarifs peuvent donc être plus faibles chez ces professionnels.

Le juste prix

Il serait peu judicieux de ne choisir un médecin ou centre esthétique qu’en fonction de ses tarifs. Des prix élevés ne garantissent aucunement un niveau supérieur de qualité et des tarifs faibles peuvent être le signe d’une sous-activité. Il faut donc trouver l’établissement offrant le « juste prix », en demandant un devis aux professionnels sélectionnés. Chaque acte de médecine esthétique est particulier et nécessite un devis spécifique.

Le devis et le délai de réflexion

En France, un devis écrit et détaillé doit obligatoirement être remis au patient pour tout traitement esthétique dont le montant égale ou dépasse les 300 € ou si le patient en fait la demande. Le devis doit comporter certaines informations obligatoires indiquées dans l’arrêté du 17 octobre 1996.

Si le délai de réflexion est légalement de 15 jours pour un acte de chirurgie esthétique, ce délai n’est pas officiellement précisé pour les actes de médecine esthétique. On peut cependant supposer que, dans l’esprit de la législation qui cherche à protéger les patients, le délai est identique pour les actes de médecine esthétique. Pour les actes de chirurgie esthétique, ce délai ne peut être réduit, même si le patient en fait la demande. En médecine esthétique, cela est plus flou. Dans tous les cas, un professionnel ne doit pas précipiter la réalisation d’un soin.

Tout devis doit être doublement signé par le patient : à la remise du devis et à l’acceptation du devis. Les deux signatures doivent être datées.

Un devis qui n’est pas conforme peut être contesté.

L’établissement d’un devis n’engage en aucune façon le patient qui le reçoit.

Comment payer moins ?

  • Il est utile de comparer plusieurs devis et de faire jouer la concurrence. Les différences de prix peuvent être importantes.
  • A résultats équivalents, certaines techniques sont plus coûteuses en raison d’un investissement matériel plus important.
  • Les avis de patients peuvent aussi aider à trouver un médecin compétent pratiquant des prix raisonnables.
  • Des professionnels peuvent proposer des forfaits avantageux si plusieurs zones du corps sont traitées au cours d’une même séance.
  • Les tarifs des médecins ou centres esthétiques médicaux sont généralement moins élevés que ceux des dermatologues.
  • Pour les épilations laser, voir sur cette page.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander des devis et à les comparer. Vous serez d’autant plus satisfait(e) que vous aurez été bien informé(e) au préalable.

Sélection de professionnels