Le plasma riche en plaquettes (PRP) est une technique de médecine régénérative utilisée depuis plusieurs années en orthopédie, rhumatologie et médecine du sport, notamment pour cicatriser les tendons ou traiter des tendinites douloureuses. Dans le cas de déchirures musculaires, le PRP permet une récupération plus rapide. Dans l’arthrose de certaines articulations, il permet de retarder une opération ou le remplacement de l’articulation par une prothèse.

Les injections d’extraits plaquettaires sont aussi utilisées en dentisterie dans le cadre d’une  préparation osseuse avant une pose d’implants dentaires, d’une stimulation de la régénération osseuse ou d’un traitement de fistules.

En traitement de plaies et en chirurgie, les injections de PRP accélèrent la cicatrisation des plaies, notamment les plaies difficiles à cicatriser des patients diabétiques.

En médecine esthétique et en dermatologie, les injections de PRP ont pour objectif d’améliorer la qualité de la peau, du cuir chevelu et des cheveux.

Le principe du PRP

Le plasma est le composant liquide du sang, représentant 55 % du volume sanguin, dans lequel baignent les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Ces dernières contiennent de nombreux facteurs de croissance qui sont les éléments clés du développement et de la revitalisation des tissus en favorisant la prolifération et la migration cellulaire, la synthèse de collagène, le développement de la microcirculation sanguine et l’augmentation de la perméabilité capillaire.Séparation des composants sanguins après centrifugation

Après prélèvement sanguin, la technique du Plasma Riche en Plaquettes consiste à concentrer les plaquettes par centrifugation dans un volume limité de plasma. Cette fraction de plasma appelée PRP est ensuite injectée superficiellement dans la peau en nappage, en intradermique, par infiltration, ou appliquée localement sur la peau si celle-ci a été préalablement “micro-trouée” avec un roller ou avec Tixel.

Obtenu à partir du propre sang du patient, le PRP est une préparation, dite autologue, biocompatible et naturelle à 100 %. Les risques de rejet, de transmission infectieuse ou de réaction allergique sont ainsi quasi-inexistants.

Le PRP peut être associé à des produits de mésothérapie ou être utilisé en association avec d’autres traitements.

CentrifugeuseIl est important de produire le PRP dans d’excellentes conditions d’hygiène et d’utiliser un kit de prélèvement “fermé” afin d’éviter de contaminer le plasma qui va être réinjecté au patient.

Le choix du kit de prélèvement et d’extraction du PRP est aussi important. La qualité du PRP en dépend. Chaque kit ayant son propre mode de manipulation et de centrifugation, ce qui donne autant de fractions plus ou moins enrichies en plaquettes que de kits.

L’utilisation du PRP en médecine esthétique

Traitement de la peau

Grâce à ses propriétés cicatrisantes et régénératrices des tissus, le PRP est indiqué dans le traitement du vieillissement cutané du visage, du cou et du décolleté. Surnommée Vampire Lift par certains, cette technique de rajeunissement est douce et naturelle. C’est un des traitements contre les rides.

Les facteurs de croissance libérés par les plaquettes permettent :

  • De biostimuler le développement de fibroblastes et la production de collagène et d’élastine
  • D’accélérer le processus de cicatrisation cutanée
  • D’améliorer la texture, la tonicité et le teint de peau
  • D’améliorer l’aspect des rides, ridules, cernes, cicatrices et vergetures
  • De réduire les processus inflammatoires et la douleur, notamment post-laser

Les médecins recommandent 2 ou 3 séances de 30 à 45 minutes espacées de 3-4 semaines, puis 1 ou 2 séances d’entretien par an.

Le résultat ne se voit pas tout de suite, mais s’installe progressivement dans les semaines qui suivent, le temps que les cellules se régénèrent. Au fil des séances, la peau se repulpe, devient plus tonique et plus éclatante.

Ce traitement est particulièrement indiqué pour traiter le contour des yeux et pour les peaux fines, fragiles et ternes, et enfin pour toutes celles et ceux qui privilégient une approche naturelle pour prévenir les signes du temps.

Traitement de la chute de cheveux

Traitement des pertes de cheveux au PRP

Après une anesthésie locale du cuir chevelu, le PRP est injecté superficiellement par une méthode de mésothérapie dans les zones où les cheveux se sont raréfiés ou amincis. Le praticien utilise souvent un pistolet intradermique qui permet de distribuer le PRP de manière homogène. Ce pistolet à mésothérapie réalise des micro-injections indolores, tout en permettant un bon contrôle de la profondeur d’injection.

Les facteurs de croissance contenus dans le PRP vont stimuler les cellules souches du follicule pileux et initier la formation de nouveaux vaisseaux améliorant ainsi l’irrigation du cuir chevelu. Un cuir chevelu bien nourri stoppe la chute des cheveux, renforce les cheveux déjà existants et active la croissance des follicules pileux. Les follicules pileux deviennent plus forts et plus sains. La repousse de cheveux s’effectue du fait de la réactivation des follicules pileux dormants.

La séance dure de 30 à 90 minutes selon la taille de la zone à traiter. Ce traitement local superficiel n’entraine pas d’effets secondaires notables. La reprise des activités socio-professionnelles est possible dès la fin du traitement.

Le traitement comprend un traitement d’attaque avec 3-4 séances espacées de 15 jours. Des séances d’entretien sont ensuite recommandées tous les 6-12 mois.

Il est courant d’observer des améliorations dès la deuxième séance : chute de cheveux ralentie, cheveux plus brillants, soyeux et épais au toucher.

Un traitement par LED est réalisé parfois entre chaque séance pour amplifier les résultats des injections de PRP.

Les effets du PRP sont donc les suivants :

  • Ralentissement de la chute de cheveux
  • Stimulation de la repousse de cheveux
  • Augmentation de la densité capillaire
  • Amélioration de la texture
  • Augmentation du diamètre des cheveux (cheveux fins)
  • Assainissement du cuir chevelu (pellicules, irritations…)

Ce traitement de la chute de cheveux est utilisé en particulier chez les femmes et les hommes atteints d’alopécie androgénique, d’alopécie diffuse ou de pelade, et apporte d’excellents résultats chez ces patients.

PRP, un traitement complémentaire lors des greffes de cheveux

Un traitement PRP, aussi bien dans la région de transplantation que dans la région donneuse, est souvent inclus dans un protocole avant et après une greffe de cheveux. Ce traitement permet d’optimiser les effets de la greffe en accélérant la cicatrisation, en développant la vascularisation au niveau des follicules pileux et en stimulant le réveil des follicules dormants. Les résultats sont tout à fait naturels. Le traitement peut être renouvelé par la suite pour aider à la préservation du résultat.

Rajeunissement intime

Le PRP possède des propriétés régénératrices au niveau des grandes lèvres du vagin, ce qui leur redonne fermeté et tonicité.